Vous avez décidé de passer vos vacances à vélo. Alors, vous devez lire ce manuel du voyage à vélo. C’est la Bible. Il aborde tous les sujets qui intéressent le cyclotouriste. Tant le vacancier qui part une semaine, que celui qui va passer plusieurs années à faire le tour du monde.

Manuel du voyage à vélo

Les auteurs

Le Manuel du voyage à vélo est édité par l’association CCI (Cyclo Camping International). Il est le fruit de l’expérience de nombreux cyclo-voyageurs. La sixième édition est parue en janvier 2017. Les publications ont évolué au fil du temps, en fonction des changements techniques, politiques,… ainsi que des remarques des lecteurs qui s’en sont inspirés.

Le contenu

L’ouvrage est divisé en 5 chapitres, après une préface de Claude Marthaler, cyclonaute et écrivain suisse.

Le choix du vélo

Ce manuel du voyage à vélo commence par présenter les différents types de vélo, leurs avantages et inconvénients, ainsi que les différentes gammes de prix. Ce n’est pas seulement un guide d’achat. Il explique aussi comment utiliser un vélo existant ou améliorer un vieux vélo.

Différents choix techniques sont expliqués (taille des roues, par exemple), et les possibilités de trouver des pièces détachées si on tombe en panne dans un pays étranger. Le choix du vélo dépend aussi du trajet projeté. Un vélo prévu pour les belles pistes cyclables lisses de la Loire à vélo ne conviendra peut-être pas pour un périple sur des chemins plus escarpés et non revêtus.

Tous les types de vélos sont abordés. Des traditionnels vélos de villes aux VTC, VTT et autres randonneuses, jusqu’aux vélos pliants et aux vélos couchés. Les vélos électriques sont aussi traités. Ils sont de plus en plus répandus. Ils permettent de faire des parcours que votre forme physique ne vous permettrait peut-être pas. Mais ils nécessitent une gestion spécifique en terme de recharge.

Ce n’est pas le guide du cycliste solitaire. Les tandems ainsi que les remorques ou autres troisièmes roues pour enfants sont aussi abordés. Voyager à plusieurs présente aussi des avantages sur le plan technique, si les vélos sont semblables, en évitant de multiplier les outils et pièces détachées à emporter.

Enfin, les équipements nécessaires sont présentés. Pour le transport des bagages tout d’abord, avec les différents types de sacoches, ainsi que les remorques. Pour la sécurité, avec les antivols, l’éclairage et les rétroviseurs. Pour le confort, avec les types de guidons, de selles et de pédales. Et finalement les outils nécessaires aux réparations, ainsi que quelques conseils pour apprendre à réparer son vélo.

L’invitation au voyage

Ce chapitre du manuel du voyage à vélo est destiné plutôt aux voyageurs aux longs cours. Il présente différents itinéraires autour du monde, et les difficultés que représente le passage dans certains pays. Les itinéraires européens sont aussi évoqués.

Enfin, la question du transport à longue distance de votre monture est abordée. Train, avion, bateau et bus, chaque mode de transport est décrit, avec ses spécificités et ses contraintes.

De l’idée au projet

Ce chapitre passe aux aspects plus concrets. Le premier, celui des participants. Partir seul, en couple, avec des amis ou en famille, ce n’est pas le même voyage. Ce ne sont pas les mêmes avantages et les mêmes contraintes. Les disponibilités temporelles ou financières des uns et des autres ne sont pas les mêmes. L’accueil des populations locales peut aussi être différent, si on est une femme seule, une famille ou un groupe d’hommes.

Il est aussi nécessaire de financer son voyage. On peut le faire avec son épargne. On peut travailler durant le trajet, sur place ou à distance. On peut aussi se faire financer dans le cadre d’un projet solidaire. Le coût de la vie des pays traversés doit aussi être pris en compte.

Enfin, il faut concevoir l’itinéraire. Définir les lieux qu’on veut visiter et se procurer les cartes qu’on va suivre. On peut prendre des cartes papier, mais qui peuvent être encombrantes, ou utiliser des cartes électroniques. Dans ce cas, il faut les télécharger avant de partir si on ne dispose pas de connexion internet partout où on va.

L’équipement

On peut voyager en logeant dans des hôtels, ou chez des particuliers, mais souvent, les grands voyageurs font du camping, par soucis d’économie, et pour ne pas dépendre d’hébergements qui ne sont pas toujours disponibles, ou ne sont pas aussi nombreux dans tous les pays. Les différents modèles de tentes, de matelas et de sacs de couchage sont évoqués, et les différents choix possibles sont présentés.

Pédaler toute la journée nécessite de l’énergie. S’alimenter régulièrement et suffisamment est donc nécessaire. Pour ne pas se nourrir uniquement de sandwichs et ne pas dépendre uniquement des restaurants, un équipement de cuisine est nécessaire. Les types de réchauds, ustensiles de cuisine et vaisselles sont présentés.

Le cycliste doit aussi se protéger des aléas climatiques : chaleur, pluie,… Il doit donc disposer de vêtements adaptés, et en quantité suffisante. Il faut aussi les laver durant le voyage.

Le matériel informatique et électronique est abordé. C’est un domaine qui évolue très vite. Le matériel et les applications deviennent vite obsolètes, mais les principes restent, et les questions à se poser conservent toutes leur pertinence. Le matériel audio-visuel, les téléphones, tablettes, GPS sont discutés, et la gestion de l’énergie électrique est aussi traitée.

Enfin, on termine par les techniques pour alléger au maximum son équipement.

Sur la route

Encore un chapitre bien concret, qui commence par traiter de la nourriture, de la manière d’utiliser le matériel décrit plus haut, et quelques recettes faciles à préparer. Le point très important de la gestion de l’eau est aussi abordé. C’est particulièrement le cas lorsqu’il fait chaud, et qu’on est dans un pays où les points d’eau ne sont pas légions.

On continue par la santé. Le vélo est un bon moyen de la garder, mais utilisé de manière trop intensive, il peut causer quelques bobos, comme les tendinites. Un bon vélo, utilisé de manière raisonnable permet d’éviter les soucis. Une petite pharmacie de voyage n’est pas un luxe pour traiter les maux du vélo, et les agressions des bestioles indigènes.

Même si on est aventureux, il est difficile de se passer d’assurances. Que proposent les compagnies classiques, les cartes bancaires. Tout est expliqué.

Les différents types d’hébergements sont passés en revue, depuis le camping sauvage et les réseaux d’accueil jusqu’aux hôtels plus classiques.

Le passage de certaines frontières peut aussi présenter quelques difficultés. C’est un soucis qu’on a oublié dans l’Union Européenne, mais qui reste un casse-tête dans d’autres coins du monde.

Vous serez naturellement amenés à communiquer avec les locaux. Tous ne parlent pas anglais. Apprendre quelques mots des langues locales sera très apprécié, et quelques techniques supplémentaires permettent de mieux se faire comprendre.

Votre sécurité et celle de votre monture est aussi à considérer. Tant sur la route, avec les autres usagers, que lorsque vous êtes à l’arrêt. Ces quelques conseils sont donc les bienvenus.

Vous ne partez pas pour transformer le métro-boulot-dodo en vélo-dodo. Vous aurez du temps libre qui ne pourra pas toujours être occupé par des visites. Avoir quelques moyens de passer le temps, tels que livres, musique,… vous sera très utile.

Enfin, vous devrez bien rentrer un jour de votre voyage, et vous réinsérer dans la vie normale. C’est une étape importante qui mérite préparation.

Mon avis

Ce manuel du voyage à vélo balaie tous les sujets, et évite ainsi de passer à côté de certains aspects essentiels lors de sa préparation. Certains sujets plus communs, comme les vaccins sont seulement évoqués, et le lecteur est renvoyé vers d’autres publications. D’autres sujets comme les différents types de vélos sont abordés plus en profondeur. C’est un livre de base, de 220 pages, et non une encyclopédie. Il est donc nécessaire de se référer à d’autres sources pour des questions plus précises.

Le texte est agrémenté de témoignages qui rendent la lecture plus vivante, et attirent l’attention sur certains aspects.

J’y ai trouvé beaucoup de sujets que je ne connaissais pas, et que j’ai envie d’approfondir pour mes prochains voyages. Je le recommande donc.

Manuel du voyage à vélo, Cyclo-Camping International, 17 EUR

Share This